Sad Paradise - La dernière route de Jack Kerouac

Sad Paradise - La dernière route de Jack Kerouac
Exposition

Une exposition du photographe René Tanguy

 

« Tu me manques vraiment. Je crois que tu es le seul homme que je connaisse aujourd'hui dont la conversation et la présence sont un cadeau. »

 

Écrite par Jack Kerouac, l’initiateur de la Beat generation, pour qui, on le sait, la fraternité était une forme d’oxygène, cette phrase adressée à Youenn Gwernig résume l'intensité d’une amitié fulgurante. Celle qui réunit l'un des plus grands écrivains américains du XXe siècle et un poète, musicien et sculpteur breton, alors inconnu.

 

Noué en 1966, ce fil fut rompu en 1969, avec la mort de Jack. Pendant ces 3 années, une relation épistolaire entre les deux artistes s'accompagne de rencontres mémorables, de virées nocturnes, de cuites gigantesques. Ils discourent de littérature et d'art. Mais le vrai sujet de leur débat est la Bretagne, et ses origines bretonnes qui obsèdent Kerouac.

 

Passage des Arpètes - Cellules en face du piano

Accès libre de 10:00 à 19:00

  • L'url a bien été copiée